+2 01005268006

Heure en Egypte:

La mosquée d'Amr Ibn Al-As

Amr Ibn al-As, a jeté les bases de sa grande mosquée en 21 de l'Hégire, en conformité avec la politique musulmane de la création de mosquées dans les pays conquis. Quatre-vingt des compagnons du Prophète, y compris Az-Zubayr Ibn Al-'Awwam, Al-Miqdad, Ibadah Ibn Samit et de-Abi-al-Darda' et autres, engagés dans la construction de cette mosquée et dans la définition de son qibla. Al Maqrizi a décrit dans son Khutat comme suit: «Il est de 50 coudées de long, 30 coudées de large routes sont pavées tout autour de lui, et il a deux portes face à la maison de Amr, deux autres portes vers le Nord, et un à l'Ouest. Le plafond est très bas, et la mosquée n'a pas de cour. Pendant l'été, les gens assis autour de lui, et seulement sept coudées séparaient de la maison d'Amr

Il semble que le plan original de la mosquée était extrêmement simple, 28,90 mètres de long par 17,34 mètres de large. Les murs ont été construits en adobe, tandis que le plafond a été faite de feuilles de palmier et porté par des colonnes de troncs de palmiers. Il y avait six portes: deux au nord, deux au sud, et deux à l'ouest. La mosquée à l'époque donnait sur le Nil et a été entouré par les quartiers d'Al-Fustat sur les autres côtés. La mosquée a subi divers changements, les innovations restaurations et extensions dans le cours du temps, le plus important de ce qui était:

En 53 de l'Hégire (672 après JC), il a été reconstruit à l'époque de Musallamah Ibn Mukhallad d'Ansar, le souverain d'Egypte nommé par le calife Mu'awiyah. Il a ordonné une ombre ou un auvent qui sera construite à côté de qibla. En ce moment la mosquée avait acquis une cour ouverte et a été meublé avec des tapis. Quatre minarets ont été ajoutés dans les quatre coins d'annoncer prières. Une place publique a également été annexé au Nord. Abdul-Aziz Ibn Marawan a donné ses ordres pour démolir la mosquée en 79 de l'Hégire (698 après JC) et fit reconstruire avec de nouvelles annexes. En 89 de l'Hégire (707 après JC) son faible plafond a été relevé plus haut par ordre d'Abdul-Malik Ibn Marawan.

 

En 92 de l'Hégire (710 après JC), la mosquée a été démolie une fois de plus par Qurra Ibn Shurayk sous le règne du calife Al-Walid Ibn Abdul Malik, pour être reconstruit après l'annexion de la maison de Amru à la mosquée. Un minbar a été ajoutée en 94 de l'Hégire, une niche creux a été installé en remplacement de l'ancien appartement, et les portes ont augmenté en nombre. En 97 de l'Hégire (715 après JC) un trésor (bayt ul-mal) aussi haut que la fontaine de la mosquée a été construite par Oussama Ibn Zayd de Tunukh, qui était le commissaire de l'impôt de l'Egypte. D'autres changements exécutée plus tard.

 

En 212 de l'Hégire (827 après JC), une reconstruction majeure de la mosquée a été réalisée par Abdallah Ibn Tahir Ibn al-Hussayn, souverain d'Egypte nommé par le calife Mamoun. Les limites de la mosquée ont été établis comme ils se tiennent toujours à l'heure actuelle. La zone de la mosquée a été agrandie sur le côté ouest au double de sa superficie plus tôt. Il a été porté à 120 par 100 mètres après l'annexion des maisons voisines. Le Conseil vert a été mis dans la mosquée, et le plafond a été reconstruit. Ainsi, la mosquée avait une grande cour au milieu, entouré de quatre riwaqs avec 13 portes: 3 dans la paroi nord-ouest; 4 dans la paroi sud-ouest, 5 dans le nord-est, et une porte dans le mur de la qibla.

 

Innovations ont continué par la suite, et quand la mosquée a été gravement endommagée par l'incendie qui a ravagé Al-Fostat, il a été renouvelé par le sultan ayyoubide Al-Nasir Saladin en 568 de l'Hégire (1171). Une attention particulière a été accordée à la riwaq de la qibla, et il a été régulièrement entretenu au cours de la période mamelouke, sous le règne du sultan Zahir Baybars en-666H. (1267 AD), et le sultan Al-Nasir Muhammad Ibn Qalawun avant qu'il soit endommagé par le tremblement de terre de 702 de l'Hégire. Il a été renouvelé en 703 de l'Hégire par le prince Salar, qui a également changé sa construction dans une certaine mesure. De ces changements seulement quelques fenêtres en stuc à l'Ouest sont restés. Il a également ajouté un autre créneau de stuc extérieur de la mosquée.

 

En 1212H. (1797 AD), le Prince Muhammad Murad Bey ordonna une reconstruction majeure de la mosquée. Il a été entièrement démoli et une énorme somme d'argent a été dépensé sur la reconstruction, en particulier de la riwaq de qibla. Les colonnes ont été érigées, des décorations ont été réalisées, deux minarets ont été construits, le plafond a été entièrement renouvelé en bois et l'ensemble de la mosquée a été repeinte. Ainsi, une fois de plus, il a retrouvé sa gloire précédente. Il a été meublé avec des tapis de Fayoum et éclairé par candlesticks.7 Cependant, peu de temps après, l'entretien de la mosquée a été négligé et il est tombé à la ruine. Ensuite, le ministère des Habous, sous la supervision de l'Autorité des antiquités égyptiennes a rénové l'ensemble de la mosquée à l'exception de la vieille riwaq de qibla.

 

Il est certain que les seuls vestiges originaux de cette mosquée sont les colonnes de marbre et des chapiteaux de la galerie de la qibla et d'architraves sur lesquelles ont été gravés les décorations florales au-dessus des colonnes dans le sud-est de cette riwaq, ainsi que certains vieilles fenêtres qui peuvent remonter à la 3e siècle de l'hégire (9ème siècle après JC), en plus des rénovations effectuées dans la galerie de la qibla par Mourad Bey, dont les architectes fait les arches de l'arcade vertical sur le mur de qibla au lieu d'être parallèlement à cela. Deux minarets restent encore à partir des travaux de rénovation de Mourad Bey, dont l'un se trouve à côté de l'entrée principale de la façade de la mosquée. Le deuxième étage de ce minaret est de forme octogonale avec huit arcades aveugles, avec un plafond en forme de coque. Ce minaret est basé sur trompes sur le dessus d'un corps cylindrique avec de petites niches pour l'éclairage et la ventilation. Il est entouré par un balcon avec une balustrade en bois. Au sommet du minaret, il ya un croissant de cuivre. À la suite de ces reconstructions réalisées au cours de la période mamelouke, la mosquée, à l'heure actuelle, a une cour ouverte au milieu de ce qui est un dôme sur la base des colonnes (en remplacement de l'ancien dôme de la trésorerie de qibla), et entouré par quatre riwaqs, dont la plus ancienne est la qibla celle construite par Mourad Bey avec six couloirs. Plus allées ont été ajoutés dans les rénovations plus tard. Sur le côté nord se trouve le dôme d'Abdallah Ibn Amru. Le riwaq opposé contient sept nefs, tandis que les riwaqs secondaires ont quatre allées chacun.

 

La mosquée de Amru Ibn al-As avait en effet diverses fonctions, en plus d'effectuer des prières. Divers cercles d'instruction ont eu lieu dans ses riwaqs, dans lequel diverses doctrines religieuses ont été enseignées. La mosquée comprend la trésorerie musulmane et un bureau de règlement des différends, ainsi que de nombreuses autres fonctions religieuses. Il est à noter que la mosquée a été donné différents noms, tels que la vieille mosquée, la Mosquée de l'Egypte, de la Mosquée de Ahl-ur-Rayah (porteurs de bannières), la Mosquée du Fatah (la conquête), Taj ul -Jawami »(la couronne des mosquées), et Matla 'al-Anwar ai-Lawami» (la source de lumières brillantes).

Il n'y a actuellement aucun contenu classé avec ce terme.

Voyage sur mesure

Laissez nous savoir ce que vous désirez faire et la qualité de l'hébergement, nous sommes spécialistes à faire des voyages sur mesure (Spécialement conçu pour les tourismes). Nous allons juste réaliser votre désire et le faire correspondre à votre goût, séjour, budget et le calendrier, nous ferons de notre mieux pour fournir un itinéraire dans votre budget en moins de 24 heures.